Ateka Cie

Abdoulaye

Danseur et interprète vivant à Strasbourg, J'ai fait de la danse son mode d’expression privilégié. Je puise mon inspiration tant dans les spiritualités contemporaines africaines que dans la poésie du quotidien. Interprète confirmé et jeune chorégraphe, l’artiste originaire de Côte d’Ivoire a déjà beaucoup vécu et voyagé, entre les continents et les cultures.
Ateka Cie

“Chaque évènement et rencontre a nourri, et transformé mon geste”

Allant de famille en famille, souvent à distance de la mienne , J’ai partagé nourriture, mode de vies et traditions, danses et langues différentes, traversant des situations instables, un pays en guerre…

Bercé depuis toujours par les rythmes et les chants de sa région natale en Côte d’Ivoire, Abdoulaye Trésor Konaté, jeune adolescent de 14 ans quitte le nid familial. Il passe alors un CAP de carrossier en alternance, ce qui lui permet de pouvoir subvenir aux besoins de premières nécessités. Dans le même temps, il rencontre les danses urbaines et traditionnelles et à l’âge de 22 ans décide de se consacrer exclusivement à sa passion. Il devient alors danseur-interprète puis chorégraphe. Si son premier rêve d’enfance – devenir médecin- a été contrecarré, il reste nourri par cette même vocation dans le sens où il souhaite faire sa part dans la collectivité, et cherche à guérir l’autre. La danse pour Abdoulaye est non seulement un formidable outil de lien social, mais aussi un art qu’il choisit pour sa capacité à mettre de la joie dans le corps et l’âme, pour son potentiel à révéler l’indicible et à s’émanciper. De 2004 à 2011 il est un danseur interprète confirmé pour les compagnies suivantes : Cie Klozai, Cie Djiguiya, Cie Georges Momboye, Kamel Ouali pour le Panaf 2009 à Alger. Durant ces mêmes années, déjà soucieux et attentif à la transmission des savoirs, il forme près de 300 danseurs de la troupe Cebafrica de Côte d’Ivoire. Parallèlement, il mène ses recherches personnelles et crée sa compagnie Jasp en 2008, avec laquelle il se produit dans différents pays d’Afrique : Côte d’Ivoire, Bénin, Burkina Faso, Algérie et France. Abdoulaye Trésor Konate a été marqué par ses rencontres avec Mathilde Monnier, Salia Sanou et Seydou Boro en 2004 lors du Festival Dialogues de corps, par la pédagogie de Pierre Doussaint et de Koffi Koko avec lequel il s’imprègne des danses béninoises lors de son exil au Bénin en 2011-2012.Installé en France depuis 2013, ses qualités d’interprète l’ont amené à danser pour Bernardo Montet « O’ More », Alfred Alerte (2017), Christiane Emmanuelle (2021) Il continue de s’enrichir auprès de personnalités telles que Steven Cohen (performance), Sylvain Huc (danse contemporaine), Sherwood Chen (Bodyweather).

Le style d’Abdoulaye Trésor Konaté est issu du dialogue entre danses traditionnelles ivoiriennes et travail sur le geste quotidien, le tout porté par une certaine forme de transgression, créer du trouble, de l’inattendu, de l’ambiguïté, de la surprise .

La compagnie

En 2015, il change le nom de sa compagnie qui devient ATeKa Cie, lorsqu’il s’installe à Strasbourg.

Les projets d’ATeKa Cie s’articulent autour de 3 missions : la création chorégraphique, la diffusion des pièces, les actions de transmission. Les créations de la d’ATeKa Cie développent un langage chorégraphique au croisement de la culture africaine et de la culture européenne contemporaine.

Abdoulaye Konaté a fait de la danse son mode d’expression privilégié. Il puise son inspiration tant dans les spiritualités africaines que dans la poésie du quotidien. Le battement du cœur ou le souffle d’une respiration, le martèlement sur une carrosserie refaite à neuf après un accident, enfinl’amplitude de la vie délivrée par le mouvement de la danse, sont pour le chorégraphe autant de promesses d’émancipation…

Un engagement que le chorégraphe cherche à atteindre à travers une esthétique du trouble….

Parcours

2020
Chorégraphe

Artiste Compagnon

Pole Sud CDCN
2020
Chorégraphe

ATeKa Cie béneficie de l’aide à la structuration DRAC Grand Est

Direction régionale des affaires culturelles Grand Est
2020
Chorégraphe

Invité par Sylvain Groud

CCN Ballet du Nord-Sylvain Groud de Roubaix
2020
Chorégraphe

Sucre est sélectionné dans la catalogue spectacle vivant

Institut Français de Paris
2019
Chorégraphe

Artiste Repéré

Institut Français de Paris
2017
Danseur

Liberté,Egalité ,Fraternité – Cie Alfred Alerte

Theatre Aragon Chalon sur Saon
2017
Danseur

O’More – Cie Mawguerite

Théâtre Louis Aragon - France
2016
Danseur

« GALA » version courte Jérôme Bel

Musée Unterlinden -la ville de Colmar
2016
Chorégraphe

Artiste associé 16-19

Pôle Danse Ardennes (Sedan)
2015
Danseur

Pièce – Cie 1er temps

Institut Français de Cotonou-Benin
2015
Danseur

Cie Georges Momboye

Cote d'Ivoire,Abidjan

Collaborations

Cie Myriam Soulanges

Leila Fourez

Témoignages

Et puis ce passage extrêmement émouvant ou tu confies le fil à une personne dans le public Wahouuuu! Trop beau !complicité ,implication ,dialogue ,lien …
Confiance ,quoi! et ça c’est vraiment un truc fort !Simple et beau!
Tout ce que j’aime ! Bravo bravo bravo milles fois merci pour ta danse …

Alexandra Delaspre

Ta danse est sincère ,pure Abdoulaye ,je le confirme ta danse apaise ,une sorte de voyage imaginaire .Wahouu ,tu es dans un nouveau code de la danse ,ceci a besoin de suivie …

Gwenola Le Corre

Magique ,Envoûtant,Troublant ,Poétique ,Puissant,le Mouvement qui relie et transpire l’émotion ,humour ,ça fait du bien de te voir danser …😥
Lier comme un, la simplicité, venir à la danse comme nous sommes, sincérité d’être, faire avec dans la vie, joie, étrange, rien à voir avec la forme, fluidité, changer de rythme, des limites ; curiosité, le ressenti, force, la lenteur, et le silence un peu perturbent, cherche à s’ouvrir, traverser des états, à créer des sensations, le fil, le cadre, l’essentiel.
Un corps bougé, il expérimente, il fait ce qu’il a à faire sans doute. Une danse qui incarne une construction vitale …
Merci pour tout ,on résiste,on y croit ,on continue pour faire exister ce geste.

PUBLICS

Sur le fil
Sur le fil, Abdoulaye Konaté explore et nous donne à voir son rapport au monde, à la transmission et à la vie.Dans quelle mesure sommes-nous aliénés aux traditions, celles qui font le lit d’un silence feutré et glacé, allant jusqu’à oublier les rites qui ouvraient une place au rythme, convoquant au delà des morts la pulsatilité de la vie.Tout à coup, l’ombre de l’artiste, dans un jeu de lumières, s’impose. Qui s’invite alors sur scène? Un proche trop tôt disparu, une armée de soldats exsangues revenant du champ de bataille, d’un autre temps et d’un autre pays, ou simplement un rêve d’enfant :
quand je serais grand…

Geraldine Delcambre ,Psychologue

Très beau spectacle !
Une dramaturgie qui puise sa force dans le corps et une mise en scène qui s’adresse directement à l’esprit profond qui anime chaque être.J’ai adoré les éclaboussures de lumière ,la présence de l’eau vital et vivant ,l’incroyable rapidité des gestes de mains évoquent le flou des ailes du colibri .
Pleins d’images très fortes et sensations d’être embarqués,fascinés On sent ce corps se dépasser et avoir chaud ,exprimer la souffrance et l’espoir ,on le voit se battre pour ce qui en vaut la peine ,fier! Bravo! bravo pour ta danse …

Suzanne Sunrise

Magique, poétique, complexe et envoûtant …
Bravo et merci pour ce moment.
Tu es un magnifique danseur.
Ton mouvement transpire l’émotion.
Ça fait du bien !

Laetitia Plumat